MINI-BUDGET : la CAQ remet de l'argent dans les poches des Québécois

budget

Le gouvernement Legault distribue ses cadeaux de Noël avant le temps, grâce à une reprise économique exceptionnelle de 6,5 % à la suite de la pandémie.

Le mini-budget présenté cet après-midi prévoit un déficit la moitié moins élevée (6,8 milliards $) et 5 milliards $ de nouvelles dépenses cette année.

Pour faire face à la hausse du coût de la vie, 3,3 millions de Québécois à faible ou moyen revenu recevront un chèque de 275 $ pour les personnes seules et 400 $ pour les couples. Le dépôt se fera automatiquement dans votre compte de banque le 24 janvier. Il s'agit d'une prestation exceptionnelle qui sera accordée qu'une seule fois.

Les parents dont les enfants fréquentent un service de garde non subventionné auront droit à un crédit d'impôt bonifié. Une famille dont le revenu se situe entre 60 000 et 100 000 $ recevra jusqu'à 1310 $ de plus par année.

Les aînés de 70 ans et plus à faible revenu pourront également bénéficier d'un soutien financier plus généreux de près de 200 $.

Pour contrer la rareté de la main-d'oeuvre, le gouvernement crée aussi des bourses incitatives pour les étudiants dans six programmes, soit santé et services sociaux, éducation, services de garde, génie, technologies de l’information et la construction. Les bourses iront jusqu’à 9000 $ au collégial et 15 000 $ à 20 000 $ à l’université et seront versées dès la session d’automne 2022. 

Québec entend toujours revenir à l'équilibre budgétaire d'ici 2027-2028.

Le ministre des Finances, Eric Girard, se défend d'avoir prévu la distribution des chèques à l'approche des élections.

«On est en pandémie, on sort de la pire récession mondiale et on a des défis des finances publiques, honnêtement je n'ai pas pensé à l'élection une fois dans les 12 derniers mois. Mon travail s'est de m'assurer qu'on a un cadre financier solide qui inspire la confiance, que les gens comprennent et que les impôts n'augmenteront pas.» -Eric Girard, ministre des Finances du Québec

Réactions des partis d'opposition

Le Parti libéral estime que la mise à jour économique présentée aujourd'hui aurait pu être déposée il y a 20 ans et déplore l'absence de mesure pour la protection de l'environnement et la lutte aux changements climatiques.

De son côté, le Parti québécois croit que ce mini-budget prouve le parti pris du gouvernement Legault pour les garderies privées, alors que Québec solidaire reproche à la CAQ de dépenser juste avant les élections.