Montérégie en rouge: des craintes de fermeture prolongée chez les diffuseurs

Spectacles

Le passage au rouge de toute la région sociosanitaire de la Montérégie aura des impacts importants sur les diffuseurs culturels de la région. A partir de vendredi et jusqu'au 28 octobre,  il n'y aura aucune représentation en salle et on doit aussi se préparer à une prolongation des consignes sanitaires en novembre.

Le Centre des arts Juliette-Lassonde de Saint-Hyacinthe était rouvert au public depuis le 28 août,  avec des mesures les plus strictes imposées par la CNESST ou la santé publique comme la désinfection des lieux et équipements, lavage des mains.

Selon le directeur général artistique Jean-Sylvain Bourdelais, le Centre a été un exemplaire dans l'application des mesures d'hygiène.

On craint une fermeture prolongée et pour l'instant, le passage au rouge touche pour l'instant 2 spectacles en salle.

Difficile d'estimer les pertes aux guichets puisque l'on ignore si ces fermetures pourraient se prolonger par-delà novembre, advenant une augmentation significative des foyers d'éclosion.  

À Saint-Hyacinthe, les détenteurs de billets seront contactés dans les prochains jours afin de connaître les conditions de reports ou de remboursements.

«On nous indique pour l'instant que les fermetures de salles sont jusqu'au 28 octobre. C'est une déception mais nous respectons la décision. Toutefois,  nous ne sommes pas dupes: ca peut se poursuivre si la santé publique le décide. Les 2 spectacles suspendus sont ceux de Natasha Kanapée et les 4 saisons d'André Gagnon. Nous sommes à voir avec les producteurs s'il n'y a pas une façon de reporter ces spectacles et de quelle façon.»

Jean-Sylvain Bourdelais, directeur général et artistique du Centre des arts Juliette-Lassonde

La SPEC du Haut-Richelieu à pied d'oeuvre

Avec cette annonce qui sera en vigueur dès vendredi, la SPEC Du Haut-Richelieu établit des liens avec tous les artistes et maisons de gérance pour voir s'ils peuvent offrir une prestation uniquement en virtuel, avec une captation.

On se souviendra que la semaine dernière, la SPEC annonçait une vingtaine de nouveaux spectacles à la fois sur une plateforme de diffusion et sur scène, une formule hybride pour parer à cette éventualité .

C'est pour le Cabaret Théâtre du Vieux-Saint-Jean et le Théâtre des 2 Rives. Quant au Pôle culturel de Chambly, il sera impossible de voir un spectacle sur scène en 2020.

Isabelle Laramée est directrice communications et marketing de la SPEC du Haut-Richelieu et explique qu'on ne peut faire de la planification à court terme mais penser à un plan B.

«Pour le Pôle culturel de Chambly, ce sera fermé jusqu'au 31 décembre. Nous ne sortirons pas de la zone rouge uniquement en criant «lapin». Il y avait des spectacles uniquement en salle en novembre, nous tentons de les avoir en virtuel et en salle, si la santé publique le permet. Sinon, ce sera en virtuel. En octobre, nous sommes en discussion avec les producteurs et les artistes pour voir ce que nous pourrons présenter en virtuel. Il faut savoir que des artistes avaient hâte de performer, de retrouver leur public sur scène:   de devoir se produire devant une salle vide, c'est différent comme expérience»

Isabelle Laramée est directrice communications et marketing de la SPEC du Haut-Richelieu