Montréal exclut du projet pilote de tribunaux pour violence sexuelle

violencesexuelleuniversite

Les palais de justice de Québec, Valleyfield, Granby, Drummondville et La Tuque seront les premiers à mettre en place le nouveau tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et conjugale du gouvernement Legault. Les villes retenues pour le projet pilote ont été annoncées un peu avant 8h, ce matin. 

Le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette dit avoir tenu compte de la présence des communautés autochtones et d'organismes communautaires reconnus dans ces secteurs pour justifier son choix. Les premières causes seront entendues d'ici quelques semaines.

« Notre objectif est que le tribunal spécialisé puisse être implanté de façon permanente à travers tout le Québec le plus rapidement possible. Nous voulons qu'au Québec, le passage des personnes victimes à travers le processus judiciaire soit adapté à leurs réalités et leurs besoins particuliers. Les personnes victimes doivent pouvoir être accompagnées et se sentir en confiance et en sécurité tout au long de leur parcours. » - Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice

L'année 2021 a été marquée par un total de 26 féminicides dont la majorité en contexte de violence conjugale. Les tensions et le confinement liés à la pandémie pourraient avoir contribué à ce sombre bilan qui égale un record datant de 2008.

De nombreux organismes communautaires demandaient également des actions concrètes de Québec pour mieux encadrer les victimes de gestes sexuelles après la vague de dénonciation de 2020 sur les réseaux sociaux visant notamment Maripier Morin, Julien Lacroix et Alex Nevsky. Le phénomène démontrait clairement qu'il restait encore beaucoup à faire pour adapter le système de justice à la réalité des victimes d'après la clinique juridique Juripop.