Opportunités d'emploi pour les jeunes de la DPJ

Jeune homme conduisant un tracteur dans un champ devant une grange

Une cinquantaine de municipalités de la province participent au programme d'intégration au marché du travail des jeunes issus de la Direction de la protection de la jeunesse. Parmi elles, on compte notamment plusieurs arrondissements de Montréal, Laval, ainsi que Candiac, La Prairie, Sainte-Julie et Longueuil, en Montégérie. 

Quelque 90 postes chapeautés par le Plan municipal d'emplois de l'UMQ sont présentement disponibles dans diverses sphères, particulièrement des emplois d'été en horticulture, en soutien aux services des travaux publics et des loisirs, dans les bibliothèques ou autres, qui peuvent ensuite les mener à poursuivre leurs études.

«Depuis son lancement il y a huit ans, ce programme permet aux jeunes de développer leur confiance en soi et leur autonomie. Il est simple, fonctionne bien et génère des retombées significatives autant pour les jeunes que pour les municipalités. Il est unique en son genre et se déploie partout»
Suzanne Roy, présidente de l'UMQ et mairesse de Sainte-Julie

Mme Roy souhaiterait une plus grande adhésion des villes. Depuis ses débuts, en 2013, le plan connaît une progression constante. Il a ainsi permis d'offrir plus de 500 emplois.

Le gouvernement du Québec a donné son appui, reconnaissant le rôle que joue ce Plan, sans toutefois investir directement. Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lioniel Carmant, a salué l'initiative qui a permis à de nombreux jeunes de mieux s'intégrer à leur communauté.

«C'est essentiel à leur épanouissement et à celui de l'ensemble de la collectivité. Je remercie les municipalités participantes de permettre ainsi à ces jeunes de développer leurs aptitudes, dans un contexte facilitant les contacts sociaux et l'acquisition d'une bonne expérience de travail. Ils pourront ainsi mettre à contribution ces acquis, de même que leurs talents, pour rendre nos communautés encore plus inclusives et dynamiques»
Lionel Carmant,  ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, et député de Taillon 

La marraine des enfants de la DPJ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal, Nancy Audette, a tenu à souligner l'importance de l'encadrement qu'offre le programme, qui pemet aux jeunes de trouver un réseau, un modèle ou un mentor, en plus de les faire grandir et leur donner l'occasion de réaliser l'importance de l'indépendance financière. 

Vous pouvez écouter son témoignagne complet.