Polémique autour de la Une du Journal de Montréal

JdeM jeudi 22 avril

Une photo controversée en première page du Journal de Montréal ce matin soulève de nombreux questionnements chez les parlementaires à Québec.

Le ministre responsable de la Lutte contre le racisme, Benoit Charette accuse le quotidien d'alimenter  les préjugés en publiant à nouveau la photo du premier ministre du Canada, Justin Trudeau en habits traditionnels indiens.

Le Journal de Montréal pose ensuite la question: «Alors, Justin, est-ce qu'on coupe rapidement les liens avec l'Inde cette fois-ci?» en référence avec le premier cas de variant indien découvert en Mauricie-Centre-du-Québec.

Le PM François Legault estime pour sa part qu'il faut « être prudent pour ne pas stigmatiser certaines communautés ». La chef du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade a qualifié la première page de «non acceptable». Manon Massé de Québec-Solidaire se questionne aussi sur le message envoyé:

«Est-ce qu'il faut se méfier des Indiens? Est-ce qu'on essaie d'envoyer le message que c'est le premier ministre (du Canada) qui est responsable? Est-ce que le premier ministre est le variant?» -Dominique Anglade

De nombreux internautes ont également dénoncé la publication sur les réseaux sociaux, certains croyaient même qu'il s'agissait d'une mauvaise blague. Pour sa part, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec a préféré ne pas commenter. 

Réaction du Journal de Montréal

Le rédacteur en chef du Journal de Montréal, Dany Doucet, a fait parvenir une déclaration écrite à l'Agence QMI pour expliquer la démarche derrière le choix de cette UNE.

«Notre page frontispice exposait publiquement et on ne peut plus clairement la décision difficile que Justin Trudeau doit prendre au sujet des frontières canadiennes et des vols arrivant de l’Inde avec des dizaines de passagers infectés par la Covid-19. Notre premier ministre a plusieurs fois démontré avoir un attachement personnel pour l’Inde, comme en font foi les photos de lui qui ont fait le tour du monde lors de son voyage officiel là-bas et qui ont marqué son bilan diplomatique. D’autres pays, comme la Nouvelle-Zélande, ont déjà pris cette décision et vont même plus loin qu’interdire les liens aériens avec l'Inde. Ceux qui n’ont pas compris cela n’ont certainement pas lu les textes à l’intérieur, comme trop de commentateurs le font parfois.»

Par ailleurs, la photo de la UNE a été retirée des réseaux sociaux du Journal de Montréal et du Journal de Québec.