Procès Normandeau : la Couronne veut empêcher les fuites dans les médias

normandeausept2017

Les procureurs qui préparent le procès pour fraude de Nathalie Normandeau ne veulent plus entendre parler de la preuve amassée par l'UPAC dans les médias.

Le tribunal vient de leur accorder une ordonnance de non-publication temporaire afin d'empêcher d'autres fuites concernant les enquêtes Fiche, Joug et Lierre qui ont fait les manchettes récemment.

La Couronne voudrait éventuellement que les médias retirent tous les reportages à ce sujet, dont les extraits de l'interrogatoire de l'ancienne vice-première ministre du Québec.

La cause sera débattue sur le fond le 2 décembre.

Rappelons que les avocats des Nathalie Normandeau et de ses coaccusés souhaitent demander l'arrêt des procédures notamment en raison des nombreuses fuites.

Plus tôt cet été, le Directeur des poursuites criminelles et pénales a réduit de 8 à 3 le nombre de chefs d'accusation à son endroit.

On ne connait toujours pas la date du début de procès pour fraude alors que la requête en arrêt des procédures reliées aux fuites médiatiques n'a pas encore été réglée.