Rassemblement illégal, Lionel Perez invité à s'excuser aux Montréalais

Le fils du chef de l'Opposition officielle est atteint de la COVID-19 ce qui n'a pas empêché Lionel Perez d'organiser une fête impromptue pour les fiançailles de sa fille mardi. 

La cérémonie s'est déroulée par vidéoconférence, car le marié est en confinement à New York, l'une des villes américaines les plus contaminées aux États-Unis.  Au terme de l'union célébrée à distance, Lionel Perez, son épouse et ses quatre enfants ont célébré l'événement avec un ami musicien, dans l'entrée de sa résidence ce qui a attiré les curieux. 

Ils étaient en nombre suffisant pour que des patrouilleurs du SPVM soient appelés sur les lieux pour les disperser. Une courte séquence vidéo envoyée aux médias (voyez la vidéo en entête de l'article) jeudi midi par un voisin montre les curieux sortir de leur demeure en entendant le claviériste jouer. La séquence n'est toutefois pas assez longue pour savoir exactement combien de personnes étaient présentes lorsque la police est débarquée et si la distance physique recommandée par les experts en santé publique a bel et bien été respectée. 

Dans un communiqué envoyé aux médias peu avant minuit hier soir, Lionel Perez précise que son fils, infecté par le coronavirus, est resté que quelques instants à l'extérieur de la maison. 

"Je tiens à préciser que mon fils ne présente pas de symptômes et qu'il est confiné à la maison; Il est sorti un moment à l'extérieur, devant la maison, lors de la cérémonie de fiançailles et je lui ai dit de retourner dans la maison". - Lionel Perez, chef de l'Opposition à la ville de Montréal, par communiqué de presse 

Depuis cette date, Lionel Perez est en confinement à la maison avec sa famille. Il affirme avoir demandé à être testé, mais que sa demande a été rejetée, car il ne répond pas aux critères de la Santé publique.  

"Pour moi, il s'agissait d'une affaire privée, et c'est pourquoi je n'en ai pas parlé aux journalistes quand ils m'ont posé des questions sur les fiançailles de ma fille et l'intervention du SPVM" peut-on également lire dans le communiqué.

Lionel Perez a refusé notre demande d'entrevue pour faire le point. 

Réactions 

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, estime qu'il s'agit d'un comportement inadmissible et que Lionel Perez doit s'excuser à la population. Elle déplore qu'il ait participé à la réunion du conseil municipal le 23 mars alors qu'il savait que son fils avait des symptômes, ce qui nie fermement le chef de l'Opposition. 

"Personne n'est au-dessus des lois" - Valérie Plante, mairesse de Montréal 

Les réactions des internautes sont très nombreuses à la réception tenue par Lionel Perez et sa famille.  Plusieurs réclament rien de moins que sa démission, alors que d'autres soulignent son manque de jugement avec fermeté.