Retour en classe: Québec annule les examens ministériels

élèves école

Le gouvernement du Québec annule les examens ministériels tant au primaire qu'au secondaire cette année.

Le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge vient de dévoiler son plan de match pour le retour en classe des élèves du primaire le 11 janvier et de ceux du secondaire, une semaine plus tard, soit le 18 janvier.

BULLETINS

Le premier bulletin sera remis aux élèves le 5 février. Il avait déjà été repoussé au 22 janvier en raison de la fermeture prolongée des écoles pendant les Fêtes. Québec modifie également la pondération des bulletins. Une plus grande importance sera accordée au deuxième bulletin, question de donner une chance aux élèves en difficulté.

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, avait ce mot d'encouragement pour les jeunes:

«J'ai le goût de vous dire «Lâchez pas, on veut vous garder motiver. En donnant une plus grande importance au second bulletin, on vous donne la chance de vous rattraper, de réussir votre année scolaire.» C'est ça l'objectif, c'est pour ça qu'on prend cette décision.»

Un nouveau guide résumant les savoirs essentiels incontournables à enseigner est également en production par le Ministère et sera rendu disponible pour les enseignants d'ici la fin de janvier.

Québec s'apprête également à mettre en place un système de tutorat pour les élèves qui ont des difficultés scolaires. Un appel est lancé aux retraités de l’éducation et aux étudiants en enseignement pour accompagner des élèves.

Une application mobile sera créée pour briser l’isolement des jeunes et leur donner accès à différentes ressources psychosociales. Un service de messagerie (chat) accessible partout au Québec sera pris en charge par des modérateurs et intervenants.

Dès la semaine prochaine, tous les élèves du primaire et du secondaire auront accès à une tablette pour les cours à distance.

VENTILATION

Le ministre Roberge en a profité pour faire le point sur la ventilation dans les écoles, qui a soulevé beaucoup d'inquiétude ces derniers mois.

Québec n'a pas l'intention d'équiper les classes de purificateurs d'air pour lutter contre la COVID-19, du moins pour l'instant. Le groupe d'experts qu'il a formé ne lui recommande pas.

Se faisant rassurant, le ministre de l'Éducation indique qu'il y a un renouvellement de l'air ambiant adéquat dans les locaux testés en décembre. Cependant, des interventions immédiates seront nécessaires dans environ 3 % d'entre eux pour améliorer la ventilation.

D'ailleurs, dès maintenant, la qualité de l'air de toutes les écoles devra être testée chaque année.

Pour ce qui est de la transmission du virus par aérosols, les experts soutiennent qu'elle se fait principalement à proximité, soit à moins de deux mètres d'une personne infectée.

C'est donc pour cette raison que la Santé publique juge inefficace la présence d'un seul purificateur d'air par classe.

«Mettre un appareil à une place dans une classe, c'est prouvé que ce n'est pas suffisant. Il faut que ce soit proche de la personne qui peut émettre des gouttelettes. Il faudrait qu'il y en ait presque autour de tout le monde ou très proche de tout le monde pour penser que ça pourrait théoriquement avoir une efficacité.» -Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la direction de la santé publique

La Santé publique continue de recommander d'ouvrir les fenêtres avant, entre et après chaque cours même l'hiver et demande de laisser les portes des classes ouvertes.

VACCINATION

Les enseignants et éducatrices en garderie seront vaccinés en priorité, probablement au début du printemps, selon Santé publique.

Rappelons que le port du couvre-visage sera obligatoire en classe pour tous les élèves des 5e et 6e années du primaire. Les élèves des 1er et 2e cycles du primaire devront, quant à eux, porter le couvre-visage lors de leurs déplacements à l'intérieur, dans toutes les aires communes et dans les transports scolaires.

Les élèves du secondaire, de la formation professionnelle et de la formation générale des adultes devront porter un masque de procédure plutôt qu'un couvre-visage. Deux de ces masques leur seront fournis par jour.