Situation stable à Montréal, mais préoccupante dans 5 régions

François Legault

Québec s'inquiète de la situation épidémiologique dans cinq  régions de la province. Alors qu'une certaine stabilité est remarquée dans le Grand Montréal, une importante hausse de cas de COVID-19 touche les régions de l'Outaouais, de la Capitale-Nationale, de la Beauce, du Lac-St-Jean et du Bas-St-Laurent.

Le premier ministre François Legault se dit particulièrement préoccupé par le secteur de Gatineau, où il n'exclut pas l'ajout de mesures supplémentaires dans les prochaines semaines. 

"C'est pas d'hier, ça fait longtemps que c'est difficile la situation de la santé, il manque un hôpital important en Outaouais, ça c'était même avant la pandémie. On travaille pour ajouter un hôpital de 700 lits. Tant que l'hôpital est pas là, ça va rester plus serré dans l'Outaouais. On n'exclut pas d'ajouter des mesures en Outaouais dans les prochaines semaines, c'est la situation qui nous inquiète le plus." - François Legault, premier ministre du Québec.

Dans la Capitale-Nationale, l'augmentation est localisée à Québec et ne concerne pas les secteurs de Portneuf et Charlevoix. Malgré une importante éclosion au Méga Fitness Gym, où plus de 40 cas ont été confirmés dans les derniers jours, et une autre au Séminaire St-François qui touche près d'une vingtaine d'élèves, le premier ministre se veut rassurant. Selon lui, les hôpitaux seront en mesure de répondre à la demande si la situation se stabilise.

Le nombre de nouvelles infections est également sous haute surveillance dans les secteurs de la Beauce, du Lac-St-Jean et de Rivière-du-Loup et Kamouraska. Québec poursuit sa réflexion sur la possibilité d'ajouter de restrictions supplémentaires dans ces régions, mais lance d'ici-là un appel à la population à suivre les règles actuelles.

Le premier ministre s'est principalement adressé aux jeunes adultes qui continuent de se réunir avec des amis dans leurs résidences, malgré l'interdiction.

La Santé publique confirmait aujourd'hui 864 nouveaux cas de COVID-19 et 7 nouveaux décès à travers la province.

 

CONFIANCE MAINTENUE ENVERS LE VACCIN D'ASTRAZENECA

Le vaccin d'AstraZeneca demeure sûr, maintient le gouvernement. Le premier ministre François Legault assure que la suspension de la vaccination chez les moins de 55 ans se fait à titre préventif et que le produit reste sécuritaire pour les plus de 55 ans.

Des sites de vaccination et certaines plages seront par ailleurs clairement dédiés au vaccin d'AstraZeneca dans les prochains jours, permettant à ceux qui le souhaitent d'être vaccinés plus rapidement.

L'objectif de vacciner toute la population qui le souhaite d'ici le 24 juin est toujours maintenu.

Pour y arriver, Québec doit toutefois recruter davantage de personnel externe. Le ministre de la Santé Christian Dubé précise que ces personnes recevront une formation le mois prochain, en vue de la campagne massive de vaccination qui se déroulera en mai et juin.

On s'est donné jusqu'au 5 avril pour sélectionner les entreprises au Québec qui vont venir être complémentaires à nos grands centres  de vaccination, complémentaires à nos pharmacies. On est à une semaine d'avoir fait la sélection de nos entreprises, pis c'est évident que c'est là, dans les entreprises, qu'on va avoir besoin le plus de vaccinateurs pour nous aider." - Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec.