SONDAGE: Peu de Québécois sont pour le projet de GNL Québec

Pipeline ISTOCK KODDA

Peu de Québécois sont pour le projet d'usine de liquéfaction de gaz naturel de GNL Québec. 46 % sont défavorables selon un sondage Léger mené pour le compte d'une coalition d'organisations environnementales publié par La Presse ce matin.

La plupart des opposants, à 68 %, sont les jeunes âgés de 18 à 24 ans. À l'inverse, 34 % des 1 000 répondants appuient le projet, particulièrement les hommes et les gens qui occupent un emploi manuel. 20 % des gens sondés demeurent indécis.

Le porte-parole de la Coalition Fjord, organisme qui s'oppose au projet, Adrien Guibert-Barthez, n'est guerre surpris de ce sondage.

«Ça vient confirmer d'autres questions que l'on pose aux Québécois. 85 % des gens dans d'autres sondages disaient qu'ils sont inquiets des changements climatiques, donc le projet de GNL est de plus en plus compris comme étant une menace pour l'environnement.»

Le sondage révèle également que plus de la moitié des Québécois (54 %) ne souhaitent pas que le gouvernement investisse de fonds publics dans le projet et 28 % des Québécois sont d'avis contraire. Questionné sur les résultats du sondage, le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, s'est montré moins emballé que par le passé. :

« Si le projet à l'accord du BAPE, si le projet les gens veulent le faire un jour on le regardera. Pour l'instant, le gouvernement a mis zéro sou dans le projet.»

Rappelons que le rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement sur GNL est attendu en janvier. Le gouvernement Legault attend ce rapport avant d'autoriser le projet.

À lire aussi à ce sujet:

GNL Québec: Quels sont les pouvoirs du BAPE