Un collectif citoyen s'oppose à un 2e pipeline en Estrie et Montérégie

C'est par ces communautés que devraient passer le futur pipeline de Golboro LNG, selon le collectif.

Un collectif citoyen s'organise dans le but de bloquer la construction d'un 2e pipeline de gaz naturel passant par la Montérégie et l'Estrie d'ici 2022.

 

Le projet Goldboro LNG de l'entreprise Pieridae Energy vise l'aménagement d'un terminal de gaz naturel, à Golboro, en Nouvelle-Écosse.

Pour acheminer le gaz naturel liquéfié depuis l'Alberta, il faudrait construire un deuxième pipeline Trans Québec & Maritimes, comme celui existant déjà dans le sud du Québec. Le tracé passerait par Varennes, Beloeil, Saint-Césaire, Granby, Bromont, Magog et Coaticook, notamment.

Pour tout démystifier, le regroupement Goldboro, parlons-en! tient une 3e rencontre d'information dès 13h30 samedi au Centre culturel Saint-John, à Bromont, pour faire connaître les impacts possibles du projet.

« Le pipeline existant est déjà à pleine capacité, mais le total des forages qui seraient faits en Alberta est quatre fois plus élevé que ce que le pipeline peut contenir en ce moment, donc tous les indicateurs pointent vers la construction d'un second pipeline dans le même axe. [...] C'est vraiment de faire la lumière sur un projet qui aurait énormément d'impact sur les gaz à effet de serre. On reste dans la dynamique aussi d'une transition écologique, on reste dans la dynamique où il faut repenser à notre manière de produire des hydrocarbures. »

- Alexandre Ouellet, porte-parole de Golboro, parlons-en!

D'ici septembre 2020, si l'entreprise n'a pas sécurisé son trajet de pipeline, elle va perdre son financement de milliards de dollars de la part de l'Allemagne et ne pourra aller de l'avant, selon le porte-parole.

La campagne citoyenne Goldboro, parlons-en! s’est créée en novembre 2019 et réunit une centaine de membres. Elle bénéficie de l'appui d'une vingtaine d'organisations au Québec, comme des membres d'Amnistie internationale, Greenpeace Sherbrooke et le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, en plus d'alliances en Alberta, dans les Maritimes et en Allemagne.

Des séances d'information du regroupement devraient bientôt avoir lieu à Beloeil et Varennes.