Un complotiste veut forcer la sécurité des hôpitaux

Hopital ISTOCK SUDOK1

Après avoir ciblé des commerces, voilà que le mouvement complotiste veut s'en prendre aux hôpitaux du Québec. Dans une vidéo Facebook qui circule depuis jeudi soir, le militant Richard «Justice» Majeau propose de réunir des groupes de 10 personnes pour entrer de force dans les centres hospitaliers.

Le complotiste veut ainsi prouver que les hôpitaux sont vides et que la COVID-19 n'existe pas. Selon lui, la pandémie est une invention qui permet au gouvernement de contrôler les citoyens.

Richard Majeau propose d'entrer par la force ou par la ruse afin d'aller filmer la situation sur les étages des hôpitaux. Il se dit prêt à se faire arrêter pour arriver à son but. "Ils nous arrêterons, je m'en sacre (...) J'ai rien fait de mal. Je contamine pas personne. C'est eux autres qui contaminent notre vie. C'est aux autres qui sont après contaminer le système" déclare Majeau à la caméra. 

Un des internautes qui visionnait son discours en direct propose que les «bénévoles» se déguisent en préposés et infirmières pour réussir leur coup.

Le premier ministre François Legault a été interpelé sur le sujet durant sa conférence de presse de mardi. Il promet que les policiers seront mis au courant, si ce n'est pas déjà fait.

« Ça n'a pas de bon sens que quelqu'un pose un geste comme celui-là ou propose aux Québécois de poser des gestes comme ça. (...) La situation est difficile dans les hôpitaux. Ce n'est sûrement pas le temps d'aller jouer au fin finaud.»

- François Legault, premier ministre du Québec

Dans les derniers jours, d'autres militants contre les mesures sanitaires ont proposé de se rendre en groupe dans des commerces sans porter de couvre-visage. 

Un rassemblement de la sorte s'est d'ailleurs déroulé dans un centre commercial de Rosemère, sur la Rive-Nord de Montréal.