VIDÉO - La station Édouard-Montpetit du REM prend forme

REM - Mur de roc conservé à la station Édouard-Montpetit

Depuis plus de trois ans, les équipes du Réseau express métropolitain (REM) s'affairent à construire la station Édouard Montpetit à deux pas du Mont-Royal, qui va desservir notamment l'Université de Montréal. Située à 70 m sous terre, il s'agit de la plus profonde dans un quartier résidentiel au Canada et la deuxième en Amérique du Nord, après Washington Park, à Portland (79 m).

Les défis sont nombreux depuis le début du chantier puisqu'il est situé dans un milieu hautement densifié. La station de métro a d'abord été condamnée puis démolie.

Pour parvenir à creuser un puits aussi profondément dans un roc aussi dur, des dynamitages contrôlés ont été effectués. Afin de soutenir les équipes de NouvLR, le consortium responsable de l'ingénierie et de la construction du système de train léger électrique, des experts miniers ont été sollicités.

Des matelas de pneus ont notamment été utilisés pour limiter les impacts de vibration et de bruit pour le voisinage. Une vingtaine de sismographes contrôlaient en temps réel les impacts des sautages. Des restrictions quant à l'horaire ont aussi été respectées. 

Plan station Édouard-Montpetit - REM

Il a fallu un an d'excavation verticale pour terminer l'équivalent d'un immeuble de 20 étages. Il était nécessaire d'aller aussi profondément afin de permettre au REM de passer sous la montagne et ainsi rejoindre le tunnel Mont-Royal déjà existant, auparavant utilisé par le train de banlieue pour se rendre au centre-ville. 

Les équipes ont ensuite creusé les mezzanines, à l'horizontale. Ces travaux se sont terminés en 2019.

Les quelque 30 000 mètres cubes de roc récupéré (de quoi remplir 8 piscines olympiques) étant de grande qualité, ils ont été réutilisés comme ballast, cette pierre concassée servant de fondation sous les traverses de chemin de fer, sur l'antenne Deux-Montagnes. 

Édicule

Une fois l'excavation terminée, les travaux de construction ont pu débuter en juillet. 

Aujourd'hui, la structure d'acier de l'édicule est bien visible et on peut aussi y apercevoir le plafond de bois.

Lors de la mise en service du REM, les visiteurs seront en mesure de voir la géologie du sol. Une des parois de roc sera conservée à découvert dans l'architecture des quais pour aussi commémorer tout le travail réalisé afin de concrétiser le projet. 

Accès

À l'automne 2023, la station sera accessible par cinq ascenseurs haute vitesse qui atteindront les quais en moins de 30 secondes.

De plus, elle permettra aux résidents de l'arrondissement d'Outremont de se rendre en seulement trois minutes au centre-ville de Montréal, contrairement à une vingtaine auparavant, tout en offrant une connexion rapide à la ligne verte du métro (station McGill) ainsi qu'à la ligne orange (station Bonaventure).