Virus syncytial : achalandage élevé à la pédiatrie du CHUS-Fleurimont

CKTB - NEWS - Doctor

Le virus respiratoire syncytial entraîne une hausse de l'occupation à l'unité de pédiatrie et aux soins intensifs pédiatriques de l’Hôpital Fleurimont.

Ce virus, qui apparait habituellement au cours de la saison hivernale, est actuellement très actif.

Les contacts plus fréquents entre les enfants notamment en raison de la rentrée scolaire et du retour dans les milieux de garde des enfants expliquent la recrudescence de ce virus respiratoire.

De plus, comme l'ensemble des régions du Québec, l'Estrie fait face à une pénurie de main-d'œuvre importante.

L'équipe de direction exerce un suivi étroit de la situation afin d'assurer aux enfants les meilleurs soins et de fournir le soutien nécessaire aux équipes face à l'augmentation des admissions.

"Ce qui peut ressembler à un rhume banal chez un enfant plus vieux ou un adulte peut être le même virus qui causera une bronchiolite grave chez un jeune enfant."

Le virus syncytial entraîne des bronchiolites auprès de très jeunes enfants. Les enfants les plus malades sont les bébés nés prématurément et les bébés de moins de 3 mois.

Si votre enfant présente une fièvre depuis plus de 72 heures, si son état général est altéré, il est amorphe, moins réactif et qu’il présente de la détresse respiratoire ou qu’il est déshydraté il est important de consulter un médecin.