Quatre cas de COVID-19 après des soirées au Dooly's Saint-Hyacinthe

Dooly's St-Hyacinthe

Quatre personnes atteintes de la COVID-19 ont fréquenté le resto-bar Dooly's de Saint-Hyacinthe les 14 et 15 octobre dernier, juste avant que la Ville tombe en zone rouge.  La santé publique appelle donc au dépistage préventif de  tous les gens qui étaient sur place lors de ces deux journées.

 

Ces soirées-là, l'établissement était l'hôte d'un tournoi de billard et organisait un party thématique Halloween pour sa dernière soirée d'ouverture permise par le gouvernement, avant la fermeture obligée avec le passage en zone rouge. Il semble toutefois que la distanciation physique n'a pas été respectée par tous les clients en tout temps, selon la direction de santé publique.

Dooly's Québec confirme par courriel avoir été informé que quatre cas auraient été déclarés dans les heures précédant et suivant la fermeture de l’établissement de Saint-Hyacinthe, autour du 14 et 15 octobre. L'entreprise ajoute qu'elle collige soigneusement les registres de clients, qui ont été remis à la santé publique.

« De toute évidence, ce virus est sournois, et ce, malgré la mise en place de manière très stricte de toutes les mesures sanitaires exigées par la Santé publique auprès de la clientèle » a indiqué la direction de Dooly's Québec par courriel.

On ignore combien de personnes exactement étaient sur les lieux, mais il y en avait plusieurs dizaines. Certaines ont déjà été dépistées et sont en attente de leur résultat. Il est possible que des gens présents au Dooly's aient été infectés, même s'ils ne participaient pas aux festivités. Tous les clients présents sont donc invités à aller se faire dépister.

Cette situation inquiète l'adjoint médical à la direction de Santé publique de la Montérégie, Dr Mathieu Lanthier-Veilleux.

« On a fait un appel public parce que oui, il y avait un registre des personnes présentes. Malheureusement, il était très incomplet. Répondez franchement à ces registres-là, c'est vraiment une manière de vous contacter pour limiter la transmission. [...] C'est sûr que c'est inquiétant de voir que les gens continuent à se rassembler en aussi grand nombre en tant de pandémie. »

- Dr Mathieu Lanthier-Veilleux

Une unité mobile de dépistage sans rendez-vous est installée de 9h à 16h aujourd'hui et demain au Pavillon La Coop de Saint-Hyacinthe. Toute personne ayant fréquenté le Dooly's à ces dates ou présentant des symptômes est invitée à s'y rendre. Il est aussi possible de prendre rendez-vous pour se faire tester au 1-877-644-4545.

Par ailleurs, les soirées très achalandées au Bingo communautaire HR à Saint-Jean-sur-Richelieu dans les dernières semaines ont donné lieu à cinq cas positifs de coronavirus jusqu'à maintenant.

160 éclosions en Montérégie

La direction de Santé publique de la Montérégie lance un cri du coeur et demande à la population de réduire au maximum ses contacts sociaux. La région est actuellement aux prises avec 160 éclosions de COVID-19, autant en milieu de soins que dans les écoles et les milieux de travail.

La Montérégie est la deuxième région, après Montréal, qui a enregistré le plus de nouveaux cas de COVID-19 hier, avec 127 nouvelles personnes infectées. Elle était au premier rang la veille avec 162 nouveaux cas. C'est encore un nombre important, mais on voit que la moyenne de nouveaux cas quotidiens a diminué dans les cinq derniers jours, ce qui est un tant soit peu encourageant.

Malgré tout, l'adjoint médical à la direction de Santé publique de la Montérégie, Dr Mathieu Lanthier-Veilleux, demande un effort supplémentaire alors que la région est dans une « stabilité fragile ».

« On voit en fait l'effet du décalage en termes de mesures en zone rouge, qui ont été prises un peu plus tard pour les villes hors-CMM, car il y avait un peu moins de cas. [...] Il n'y a aucune région qui n'y échappe malheureusement. Ce qui nous inquiète plus particulièrement, c'est toute la région hors-CMM, où on n'a pas encore vu tellement les effets de la zone rouge. Pour le Dooly's, c'était vraiment juste avant la fermeture, donc les prochaines semaines vont être déterminantes. »

- Dr Mathieu Lanthier-Veilleux

À titre d'exemple, le taux d'incidence de nouveaux cas dans les MRC des Maskoutains, Acton et Rouville est près du double des villes de la Communauté métropolitaine de Montréal, qui enregistrent un plateau et même une baisse des cas vu les mesures en place depuis plus longtemps. D'ailleurs, Dr Lanthier-Veilleux estime que les consignes plus sévères actuellement en place dans la région devraient se poursuivre encore quelques semaines.

La situation semble se stabiliser dans les résidences pour aînés de la région qui étaient dûrement touchées par la COVID-19. La Résidence Bourg-Joli de Saint-Hyacinthe demeure en situation critique, tout comme le CHSLD Sainte-Croix, à Marieville. L'éclosion semble toutefois se résorber à la résidence privée pour aînés Villa Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe, qui compte maintenant 13 cas actifs.