SOS Boisés de la Pinède atteint son objectif de sociofinancement

Le porte-parole du groupe SOS Sauvons les boisés de la Pinède, Carl Soucy.

Le groupe citoyen SOS Boisés de la Pinède, à Saint-Jean-sur-Richelieu, a maintenant les moyens de ses ambitions. Le groupe a récemment dépassé son premier objectif de sociofinancement et ne compte pas s'arrêter là.

 

Entre le lancement de sa campagne cet été et la fin de semaine dernière, SOS Boisés de la Pinède a amassé 5 840 $ sur un objectif de 5 000 $ grâce à son GoFundMe et à ses mobilisations. Rappelons que le groupe souhaite transformer le boisé de l'ancien camping Pin Vert et les quatre terrains non développés, sur l'ile Sainte-Thérèse, en parc régional. Ainsi, l'endroit serait protégé à perpétuité de tout développement résidentiel.

Avec l'argent amassé, un logo a été créé, des dépliants ont été produits pour informer de l'initiative et des pancartes ont été installées sur l'île, notamment. Des résidents en ont installé sur leur terrain pour montrer leur support et leur désir de conserver ce rare espace vert.

« La participation citoyenne a été excellente. La fin de semaine dernière, on a organisé des mini séances photo dans le boisé qui nous ont permis d'amasser un autre 1 000 $ en une seule journée. Les citoyens ont beaucoup participé, on est très contents. Plus précisément, on va avoir une reddition de compte dans les prochains jours qui va expliquer l'argent qui a été amassé, les dépenses qui ont été faites et ce qui s'en vient. »

- Carl Soucy, porte-parole de SOS Boisés de la Pinède et résident de l'ile

Cette reddition de compte aux donateurs devrait être publié sur sa page Facebook la semaine prochaine.

Rencontre attendue avec la Ville

Rappelons que la ville a voté un avis de réserve de deux ans sur les terrains de la pinède en mai 2019, ce qui bloque pour l'instant le développement résidentiel. SOS Boisés de la Pinède souhaite que la Ville acquière les terrains en question.

Le groupe devait avec une rencontre avec le directeur de l'Urbanisme, Luc Castonguay, mais ce dernier a récemment quitté pour un nouveau défi.

Carl Soucy est donc en attente d'une nouvelle date, idéalement fin octobre ou début novembre, pour présenter ses idées et démarches de pistes de financement à la Ville pour la création du parc naturel souhaité.