Se met-on trop de pression pour préparer les fêtes d’enfants?

2

PRÉSENTÉ PAR

 

Clowns, cadeaux, sacs à surprises pour les amis, ballons, jeux, bouffe, invitations à la douzaine… Se met-on trop de pression lorsqu’on prépare la fête de notre enfant? S’il n’en tient qu’à Vincent Bolduc, la réponse est OUI! « On devrait mettre sur pied une commission parlementaire sur le sujet et établir un code national sur les fêtes d’enfants », a lancé avec humour le nouveau collaborateur de l’émission LA GANG DU MATIN au 107,3 Rouge, dans le cadre du segment On est en famille présenté par Souris Mini.

« On commence à préparer ces fêtes d’enfants un mois à l’avance, ce qui en dit long sur l’ampleur du phénomène… On dirait qu’il y a une course à qui fera la plus grosse fête! Il vaut mieux y aller plus simplement et demander à notre enfant de choisir deux ou trois amis qu’il aime, plutôt que d’en inviter douze. Ils pourront même rester à coucher et, au final, on restera plus longtemps avec moins de monde », a expliqué Vincent Bolduc à Marie-Josée Gauvin, Pierre-François Legendre et Ève Côté.

Et les parents des amis dans tout ça? « On doit être clair dès le début et indiquer sur l’invitation s’ils sont invités ou non, pour ne pas avoir de mauvaises surprises! Parfois, tu ne connais pas les parents, tu ne sais plus trop quoi dire et le temps peut être long… À l’inverse, quand tu reçois seulement les enfants, tu dois fixer tes limites », a ajouté Vincent Bolduc qui a déjà vécu l’expérience de devoir garder aussi le petit frère de l’amie de sa fille… qui portait encore la couche!

Vous aimeriez gagner votre carte-cadeau de 100 $ chez Souris Mini, créateur de vêtements pour enfants de 0 à 12 ans? Inscrivez-vous à notre concours ici et écoutez le nouveau segment On est en famille avec nos experts Jessica Barker et Vincent Bolduc, les jeudis à 6 h 35, dans l’émission LA GANG DU MATIN au 107,3 Rouge !