Un grand Partage maskoutain qui prend tout son sens en 2020

Denrées ISTOCK BravissimoS

Le grand Partage maskoutain de la Moisson Maskoutaine prendra tout son sens cette année en pleine pandémie alors que les besoins des familles sont croissants. En pandémie, il a fallu faire des dépannages alimentaires à des gens et piger dans les stocks dédiés à la période des Fêtes.

Puisque plusieurs personnes ont perdu leur emploi dans la MRC des Maskoutains en 2020, les citoyens plus fortunés et épargés sont déjà invités à faire un don de nourriture ou monétaire.

L'an dernier, ce sont 950 paniers de Noël qui ont été distribués mais on s'attend à ce que la demande soit accrue en 2020.

En raison des consignes sanitaires, il n'y aura pas de cueillettes de denrées de porte en porte.

La nouvelle directrice générale de la Moisson Maskoutaine, Caroline Richard explique que l'on peut déjà faire des dons. Et il faut regarnir les tablettes puisque certains produits sont manquants.

«Cette année, en raison de la pandémie et des besoins importants, nous nous alignons vers le 1000 paniers de Noël qui seront distribués entre le 9 décembre et le 22 décembre mais ca peut être davantage. Nous sommes à faire des achats actuellement pour regarnir les stocks de différents produits et faire de beaux paniers bien garnis. Il n'y aura pas de collecte de porte en porte: nous ferons ça sur 2 jours avec des points de chutes, les gens recevront un sac dans la Publisac et pourront aller porter les denrées dans les quartiers et dans les épiceries.  Nous sommes à travailler à développer plusieurs points de chutes pour faciliter la collecte avec les citoyens»

Caroline Richard, directrice générale Moisson Maskoutaine

Besoin de dons et de bénévoles

Pour s'adapter aux diverses mesures sanitaires, chaque citoyen pourra déposer le sac du grand partage aux points de service de leur quartier, qui seront clairement identifiés.

Les bénévoles de quartier vous attendront aussi les dimanches 29 novembre et 6 décembre entre 10 h et 14 h, afin de récupérer vos dons de nourriture et monétaires.

Pour bénéficier d’un panier de Noël, les gens devront préalablement s’inscrire au Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe ou au Comptoir Partage La Mie pour leurs membres.

Par ailleurs, en raison de la pandémie et des personnes qui sont plus nombreuses à être confinées, on cherche des bénévoles en vue de la grande distribution.

«À cause de la pandémie, c'est plus difficile pour certaines personnes de donner du temps. Nous sommes à la recherche de bénévoles qui sont prêts à nous donner un coup de pouce, ils peuvent nous appeler et nous allons les diriger. Les besoins sont importants et nous sommes très ouverts»

Caroline Richard, directrice générale Moisson Maskoutaine