7 mois de prison pour avoir sévèrement battu son chien

La chienne Angie a subi plusieurs sévices avant d'être prise en charge par la SPCA à Montréal.

Un Montréalais dans la vingtaine a été condamné à 7 mois de prison pour avoir fait subir d'épouvantables sévices à son chien pendant plusieurs mois. L'animal avait un oeil perforé et plusieurs dizaines de fractures lorsqu'il a été confié à la SPCA après de nombreuses dénonciations citoyennes.

Le chien répondant au nom de Angie avait plusieurs dents fracturées ainsi qu'une plaie ouverte au crâne lorsque les agents se sont présentés au domicile de son maître il y a près d'un an. Plusieurs intervenants n'avaient jamais vu un animal de compagnie dans un tel état. L'histoire du chien battu a été initialement révélée par Rad en février dernier.

Le propriétaire du chien a plaidé coupable à 3 chefs d'accusation pour avoir maltraité et ne pas avoir pris soin d'un animal. Ce plaidoyer de culpabilité a été enregistré le 7 décembre dernier à la Cour municipale de Montréal. Les faits reprochés se sont déroulés du 10 décembre 2020 au 10 janvier 2021. La peine maximale pour ce genre d'infraction est de 5 ans de prison selon le Code criminel canadien.

« Une peine toutefois nettement en deçà  de celles rendues, pour des faits similaires, dans les autres provinces canadiennes et même en Europe, » -  Chantal Cayer, Directrice du Bureau des enquêtes de la SPCA de Montréal

La chienne Angie se porte maintenant beaucoup mieux après avoir subi plusieurs opérations notamment à l'hôpital vétérinaire de Laval et de Saint-Hyacinthe. Elle a été adoptée depuis par une famille du Grand Montréal et elle a un comportement irréprochable selon Mme Cayer. 

La SPCA de Montréal a effectué 1 898 enquêtes en 2021. Les plaintes pour cruauté animale et négligence ont bondi de 51%. Au total, 84 animaux ont été retirés de leur lieu de garde et 17 condamnations ont été obtenues.