Accusé d'avoir tenté de tuer son père, il est déclaré non criminellement responsable


(Banque d'images | Envato)

Jean-François Lapointe, accusé de la tentative de meurtre de son père, a été déclaré non criminellement responsable pour troubles  mentaux.

Les événements s'étaient produits en octobre dernier dans le stationnement d'un immeuble situé à l’intersection du chemin des Quatre-Bourgeois et de l’avenue Bégon dans le secteur Sainte-Foy, à Québec.

Un rapport psychiatrique a conclu que le jeune homme de 21 ans, présentement détenu à l’Institut en santé mentale de Québec (ISMQ), souffre d'une maladie mentale qui au moment des faits le rendait incapable de distinguer le bien du mal.

C’est la Commission d’examen des troubles mentaux qui déterminera quand Jean-François Lapointe pourra être libéré.

Quant à son père sérieusement blessé à la gorge lors de l'agression armée, il s'en est sorti, non sans séquelles.