Agression dans Saint-Roch: les accusés libérés


(Capture d'écran)

Les deux accusés sont remis en liberté mais il devront respecter plusieurs conditions imposées par la cour.

Les deux hommes accusés en lien avec l'agression armée survenue en pleine rue dans Saint-Roch le 11 septembre ont été remis en liberté.

Patrick Toussaint et Matin Roussin-Bizier, tous deux âgées de 39 ans devront cependant se soumettre à plusieurs conditions fixées par le tribunal.

Il leur est interdit de communiquer avec les victimes présumées, de consommer de l'alcool ou de la drogue ou de se trouver dans la Ville de Québec.

Toussaint est accusé d'agression armée et Roussin-Bizier est inculpé d'agressions sexuelles.

La victime de l'agression, un jeune homme de 19 ans a été frappé à la tête lorsqu'il a voulu s'interposer pour éviter qu'une femme soit agressée sexuellement.

Les deux accusés reviendront devant la cour le 19 octobre prochain.