La ville de Québec comme 2e métropole de la province?


(Capture d'écran | Noovo Info )

La Coalition avenir Québec (CAQ) veut faire de Québec la deuxième métropole, après Montréal.

Le chef caquiste François Legault a présenté en grande pompe, vendredi, à la Baie de Beauport, sa plateforme pour la capitale nationale intitulée «Une vision ambitieuse».

Il a déclaré vouloir attirer plus d'immigrants, d'étudiants internationaux et de touristes, en étant toutefois flou sur les cibles à atteindre, les coûts et les échéanciers.

Dossier | Élections 2022

«On voit grand, on voit très grand pour la grande région de Québec», a signalé M. Legault, qui était accompagné pour l'occasion d'une brochette de candidats locaux.

Marché Champlain

Afin de rendre Québec encore plus attrayante, la CAQ propose de réaménager le secteur de la gare fluviale, et de mandater un bureau de projet pour qu'il travaille à la reconstruction du Marché Champlain.

Ce marché, construit en 1858, «un joyau architectural du 19e siècle», a été démoli en 1910 après un second incendie.

La CAQ propose de recréer un Marché Champlain digne du Quincy Market à Boston, en remplacement des bâtiments actuels de la gare fluviale.

Dans une vidéo léchée distribuée aux journalistes, le parti explique que le marché aurait deux étages, pour que commerçants et restaurateurs puissent faire la promotion de leurs produits.

On affirme également que le marché deviendrait un «important vecteur de circulation touristique régional», grâce à un circuit de navettes fluviales qui partiraient de son quai pour se rendre notamment à l'Île d'Orléans.

Les deux navires actuels de la traverse Québec-Lévis arrivent à la fin de leur vie utile et seraient mis au rancart.

3e lien

Par ailleurs, le parti de François Legault entend élargir le mandat du bureau de projet du 3e lien, afin qu'il planifie de façon détaillée l'aménagement des sorties au nord et au sud.

M. Legault répète depuis le début de la campagne électorale que la grande région de Québec a besoin d'un 3e lien, mais n'a dévoilé à ce jour que très peu de détails.

Vendredi, la CAQ a promis d'accélérer les travaux du bureau de projet du 3e lien, et de «répondre au plus grand nombre de préoccupations possible, notamment celles concernant son insertion urbaine».

Elle s'est également engagée à revitaliser le parc de la Francophonie, et à élargir le réseau de pistes cyclables.