Le projet de tramway a sa raison d'être, même sans 3e lien

Bruno Marchand participait le 22 novembre 2021 à son premier conseil municipal en tant que maire de la Ville de Québec.

Le maire Bruno Marchand a affirmé hier soir que le tramway avait sa raison d'être, même en l'absence d'un 3e lien entre Québec et Lévis.

En marge du premier conseil de ville depuis l'élection du 7 novembre, il a ajouté que jamais au cours de la campagne électorale le premier ministre Legault n'avait tenté de marchander son appui contre de nouvelles demandes à ce propos.

M.Marchand maintient toutefois que si le projet de 3e lien devait se réaliser, il devrait impérativement s'arrimer à celui du tramway.

Il rencontrera d'ailleurs son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier, ce matin, à l'hôtel de ville de Québec.
 

PAS DE CONSEILLER ATTITRÉ AU RETOUR DES NORDIQUES

Le maire Bruno Marchand a par ailleurs assuré hier qu'il n'y aura pas de conseiller municipal attitré au retour des Nordiques à Québec.

S'il reconnait qu'il pourrait agir à titre de facilitateur, notamment en regroupant des gens d'affaires qui seraient intéressés au projet, il promet de ne pas dépenser d'argent public dans ce dossier.

Le premier ministre François Legault  avait ramené le sujet du retour des Nordiques quelques heures plutôt, en sortant d'une rencontre avec la mairesse de Montréal Valérie Plante.

Il affirme que si Ottawa et Winnipeg peuvent avoir une équipe, Québec le peut aussi.

M.Legault estime toutefois que pour que le projet se réalise, il faut d'abord réunir les conditions gagnantes, incluant les investisseurs et diffuseurs.