Mont-Sainte-Anne: les remontées mécaniques à l'arrêt «jusqu'à nouvel ordre»


(Mont Sainte-Anne)

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) a ordonné vendredi l'arrêt des remontées mécaniques aériennes du Mont-Sainte-Anne pour une durée indéterminée.

La décision est tombée après une inspection à la suite de la chute d'une télécabine, qui s'était décrochée, samedi dernier. Heureusement personne n’était à l’intérieur.

Selon la RBQ, un employé aurait fait fi des instructions du fabricant du système lorsqu'e le dispositif de sécurité installé à la sortie de la rampe de départ a affiché un message de dysfonctionnement du système d’attache. Alors qu'il aurait dû ramener la cabine à son point de départ et identifier la cause du message de dysfonctionnement, l'opérateur se serait contenté d'une «simple inspection visuelle de la position de fermeture des mors de l’attache à distance», avant d'autoriser la remise en marche de la remontée.

Voyez le reportage de Mathieu Boivin.

 

Avant de lever l'interdiction d'utiliser les remontées, la Régie du bâtiment exige notamment que l'opérateur Resorts of the Canadian Rockies obtienne un rapport d’expertise «visant à expliquer le dysfonctionnement de l’équipement», en plus d’obtenir une attestation de sécurité signée par un ingénieur.

Le rapport fait également état d'autres exigences, portant entre autres sur la formation du personnel qui opère les cinq remontées mécaniques.

L'opérateur critiqué

Mal entretenue, la station Mont-Sainte-Anne, à Beaupré, près de Québec, est aux prises avec plusieurs problèmes: remonte-pentes défectueux, ratés dans l’enneigement, chalets négligés.

En 2020, une défaillance soudaine du remonte-pente au Mont-Sainte-Anne avait fait une vingtaine de blessés.

Le premier ministre Legault a d’ailleurs qualifié le plus récent incident d’«effrayant» affirmant du même souffle qu’un «rattrapage monstrueux» devait être fait au niveau des équipements au Mont-Sainte-Anne.

«L’opérateur (Resorts of the Canadian Rockies) n’a pas montré dans les dernières années qu’il pouvait gérer correctement», a-t-il critiqué. Malgré tout, il ne promet pas une aide de l’État québécois.

Fermeture ce weekend

La direction avait déjà annoncé jeudi soir par voie de communiqué que la station demeurerait fermée samedi et dimanche. On expliquait alors avoir besoin de plus de temps afin d’assurer une «révision minutieuse de toutes les procédures en place dans chacun de nos départements».

À lire | Chute d’une télécabine au Mont-Sainte-Anne: Legault déplore un incident «effrayant»

À noter que les deux pentes-écoles au pied de la montagne seront ouvertes selon l’horaire régulier.

À quelques jours du congé des Fêtes, la date de réouverture n’est donc toujours pas connue.

Le Mont-Sainte-Anne réagit

Par voie de communiqué, le Mont-Sainte-Anne a indiqué avoir pris connaissance de l'ordonnance de la RBQ. «Nous déployons tous les efforts pour mettre en oeuvre les exigences demandées et honorer la confiance de notre clientèle», peut-on lire.

La station a ajouté qu'une révision des procédures et des formations étaient déjà prévues cette fin de semaine et qu'elle travaillait à un plan de relance sécuritaire des activités.

Avec des informations d'Émile Bérubé-Lupien, Noovo Info.