Pandémie : le PLQ demande de convoquer d'urgence l'Assemblée nationale

La cheffe du parti libéral du Québec Dominique Anglade demande à François Legault de convoquer d'urgence l'Assemblée nationale.

La cheffe du Parti libéral du Québec Dominique Anglade demande à François Legault de convoquer d'urgence l'Assemblée nationale.

Pour elle, la gestion de la vague de COVID-19 menée par le variant Omicron doit être le sujet d'une discussion en séance extraordinaire dès la semaine prochaine. 

Hospitalisations en hausse, délestage, manque de tests PCR et rapides...

Pour la cheffe libérale, Québec a perdu le contrôle et doit établir un plan pour rétablir la situation et répondre aux questions qui restent en suspend.

« On sent la confusion, on sent le fait que les règles ne sont pas claires. Et on sent surtout qu'on se retrouve sur un bateau qui n'a pas de gouvernail, qui n'a pas de boussole et on a besoin qu'il y ait une claire direction qui soit donnée. » - Dominque Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec

Dominique Anglade déplore qu'elle et les autres partis d'opposition ne soient pas inclus dans la discussion et n'est pas heureuse du fait qu'ils apprennent les mesures imposées aux points de presse sans pouvoir poser leurs questions ou avancer leurs propositions. 

Pour elle d'ailleurs, plusieurs questions restent en suspens concernant bien des dossiers liés à la gestion de la pandémie. Elle demande donc des rencontres hebdomadaires avec le gouvernement afin de comprendre « quoi faire, comment le faire et quand le faire ».

Le PLQ souhaite d'ailleurs que les partis d'opposition se joignent à eux pour faire la demande au chef de la CAQ, ce que Québec Solidaire a d'ailleurs déjà fait. 

De son côté, le bureau du premier ministre François Legault n'a pas l'intention de rouvrir le parlement. Il aurait offert une fin de non recevoir à la demande pour éviter les contacts sociaux. 

Le Parti libéral du Québec s'est par ailleurs dit en faveur des mesures touchant les non-vaccinés.