Un agresseur sexuel présumé qui pourrait avoir fait d'autres victimes

(SPVQ)

L'homme de 26 ans est accusé d'agression sexuelle, de contacts sexuels, de leurre, d'extorsion, de production et possession de pornographie juvénile.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) soupçonne qu'un homme arrêté le 12 juillet pour des infractions à caractère sexuel sur un enfant pourrait avoir fait d'autres victimes.

Il s'agit de Pierre-Luc Huot, âgé de 26 ans.

Il a comparu ce vendredi au palais de justice de Québec pour agression sexuelle et contact sexuel sur une personne de moins de 16 ans.

Selon le communiqué du SPVQ,  les gestes reprochés à Huot se sont produits alors qu'il était sous une ordonnance de mise en liberté lui interdisant d'avoir des contacts seuls avec une personne âgée de moins de 16 ans.

Plus tôt cette année le suspect avait été inculpé de leurre,  d'extorsion ainsi que production et possession de pornographie juvénile.

Pierre-Luc Huot communiquait avec des adolescentes sur l'application Snapchat sous le pseudonyme «gabracine20».

Il s'identifiait comme étant Gabriel Racine ou Gabrielle Racine et disait avoir entre 15 et 17 ans.

Toute personne pouvant avoir été victime de cet individu doit communiquer avec le 9-1-1 ou avec le (418) 641-AGIR (2447).