6 millions pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Plan pour les pauvres 2020-2023

Le Bas-Saint-Laurent recevra 6 millions de dollars de Québec  d'ici 2023 pour améliorer la situation des gens vivant dans un contexte de pauvreté et d'exclusion sociale.

Les 8 MRC du territoire investiront entre 450 000 $ et 650 000 $ chacune pour réaliser leur plan d'actions locales.

À la suite de processus de consultations toujours en cours, les MRC déposeront leur plan en mars 2020.

Parmi les éléments inclus dans les plans et permettant la lutte à la pauvreté et à l'exclusion sociale, il est question d'alimentation, de transport, d'accès à l'habitation et aux sports et loisirs et d'intégration de personnes en emploi et en formation.

Le préfet de la MRC Rimouski-Neigette et président du Collectif régional de développement précise que ce sont les propositions des personnes vivant dans un contexte de pauvreté qui auront le haut du pavé.

« Ces gens-là qui le vivent sont capable de nous dire qu'est-ce qui va avoir un réel impact. C'est eux autres qui vont nous dire, c'est comme ça qu'il faut le faire. Il y a des gens qui s'en sont sortis, il y a des gens qui ont changé complètement de vie et il faut absolument continuer à les aider. » 

Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette et maire de St-Anaclet.

De son côté, la MRC de la Mitis investira 650 000 $ d'ici 2023 pour lutter contre la dévitalisation et ses nombreuses conséquences.

« Le taux de chômage a beaucoup baissé c'est vrai  mais si je regarde l'épicerie c'est fortement en augmentation, les loyers aussi mais les salaires n'ont pas suivi. Il y a des personnes qui travaillent à temps plein mais qui se retrouvent quand même en situation de pauvreté. »

Bruno Paradis, préfet de la MRC de la Mitis

 Ajoutons que sur 7 000 adultes recevant des prestations d'aide sociale au Bas-Saint-Laurent , 5 000 ont des contraintes sévères ou temporaire à l'emploi.