Accès pour les kayakistes à la rivière Rimouski

Kayak ISTOCK Anetlanda

Les amateurs d’activités nautiques comme le kayak et la planche à pagaie pourront profiter de la rivière Rimouski dès cet été.

La Ville de Rimouski a autorisé l’achat d’une partie d’un terrain appartenant à Hydro-Québec qui permettra de développer des aménagements récréotouristiques. Une rampe d’accès à l’embouchure de la rivière permettra la mise à l’eau d’embarcations nautiques.

Les terrains appartenant auparavant à Hydro-Québec, il était impossible pour la Ville d’aller de l’avant avec ce projet dont l’idée a fait surface il y a plusieurs années.

« Je n’étais même pas maire et je voyais le potentiel énorme de ce secteur. Mais il y avait toujours cette réalité que les terrains appartenaient à Hydro-Québec, alors j’avais mandaté l’administration municipale pour en venir à une entente afin que la Ville devienne propriétaire de la bande riveraine dans le but de mettre en valeur et d’augmenter l’accessibilité au fleuve dans ce secteur prisé de la Ville de Rimouski. »

Marc Parent, maire de Rimouski

Armand Dubé est un citoyen engagé dans le développement touristique de Rimouski. Celui qui a travaillé sur la mise en valeur de l’île Saint-Barnabé a contribué aux démarches du projet. Selon lui, il est important d’exploiter ce site qui accueillait d’ailleurs les kayaks de mer il y a une dizaine d’années. « Il y a eu de l’enrochement, ce qui fait que tout l’accès à la baie a été annulé, illustre M. Dubé. Mais on a continué à faire des démarches pour aménager des rampes d’accès pour le kayak à l’embouchure. »

Rivière Rimouski

Maude Parent, journaliste Bell Média, rivière Rimouski

Un emplacement de choix

Il s’agit d’un emplacement idéal, selon Armand Dubé. « On ne peut pas demander une plus belle place pour les kayakistes et les amateurs de planche à pagaie. Ça va permettre aux gens d’avoir un lieu d’accès à l’eau, de se rendre à la baie et même sur l’île Saint-Barnabé. »

Le site offre également une vingtaine de places de stationnements.

Le maire Marc Parent mentionne qu’il n’y aura pas de travaux majeurs à l’été 2021. Des discussions doivent notamment avoir lieu avec le ministère de l’Environnement et la ZEC saumon de la rivière Rimouski afin de respecter la ressource et l'écosystème.

« Il y a déjà des aires de stationnement et une descente informelle qui pourra être utilisée. […] Je m’attends à ce que dès 2021 il y ait une plus grande utilisation, par la suite on pourra aller de l’avant avec un projet plus concret. »

POUR ÉCOUTER L'ENTREVUE INTÉGRALE AVEC LE MAIRE MARC PARENT, CLIQUEZ ICI

Armand Dubé croit qu’il s’agit néanmoins d’un ajout majeur à l’offre touristique de Rimouski qui s’affiche déjà comme un incontournable pour les attraits maritimes.

« On est tous sur les médias sociaux. Si on décide d’aller en mer, souvent on va prendre des photos et les photos sont un véhicule touristique extraordinaire, alors on peut imaginer ce qui va se produire lorsque les gens vont avoir l’occasion de pagayer dans la baie de Rimouski. Personne n’est perdant là-dedans. »

Armand Dubé

Selon lui, cette activité se veut également respectueuse de la faune et de l'écosystème de la rivière. « Les kayakistes sont des gens qui ne sont pas là pour détruire, mais bien pour découvrir. »

spacer