Amqui veut favoriser les entreprises locales

La Ville d'Amqui devra payer une amende de 5 000 $ à la Régie du bâtiment du Québec pour avoir omis de transmettre le certificat d'inspection et de conformité de la tour de refroidissement de l'aréna municipal.

La Ville d’Amqui a déposé un projet de règlement pour favoriser les entreprises locales dans l’octroi de contrats.

Le conseil municipal pourra ainsi éviter de lancer un appel d’offres pour tout contrat dont le montant est inférieur à 100 000 $.

Les élus auront une plus grande marche de manœuvre pour permettre aux entrepreneurs locaux de conclure des ententes de gré à gré ou sur invitation.

Actuellement, la Ville a l’obligation d’aller en appel d’offres pour tout contrat supérieur à 25 000 $ ce qui permet à des entreprises de tous les milieux de faire une soumission.

Pour le maire d’Amqui, Pierre D’Amours, le projet de règlement constitue une bonne nouvelle pour l’économie locale.

Dans certains cas, des entrepreneurs du milieu pourront être priorisés même s’ils ne sont pas les plus bas soumissionnaires conformes.

« On veut aussi, à qualités égales, donner priorité aux fournisseurs d’Amqui. Sur des contrats entre 50 000 $ et 100 000 $, même si le contrat était supérieur à 2,5 %, on va quand même l’accorder à un fournisseur local. »

Pierre D’Amours, maire d’Amqui

Il explique que des critères de sélection ont été établis pour éviter des dépassements de coûts. « Je pense que c’est le juste équilibre entre la volonté de soutenir l’activité locale et d’avoir un juste prix pour les biens et services », ajoute-t-il.

Le projet pourrait être adopté lors de la séance du conseil du 19 octobre.

Avec la collaboration de Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média.

spacer