Après 13 mois d'attente, revoilà finalement le F.A.-Gauthier

Après un arrêt forcé de 13 mois en raison de plusieurs bris mécaniques, le F.A.-Gauthier a effectué, dimanche après-midi, son retour sur le fleuve entre Matane et la Côte-Nord.

Après un arrêt forcé de 13 mois en raison de plusieurs bris mécaniques, le F.A.-Gauthier a effectué, dimanche après-midi, son retour sur le fleuve entre Matane et la Côte-Nord.

Selon les chiffres de la Société des traversiers du Québec (STQ), la mise au rancart pendant plus d'un an du F.A-Gauthier a coûté près de 22 millions de dollars aux contribuables québécois, en incluant l'acquisition de l'Apollo.

De passage à Matane dimanche, le président-directeur général de la STQ, Stéphane Lafaut, a précisé qu'une défectuosité au niveau des roulements à billes des moteurs électriques sont la source des plus récents problèmes mécaniques du navire.

« Elles étaient littéralement usées. Ce qu'on appelle communément des bearings. C'était seulement après une trentaine d'heures d'utilisation. Ce qui semble être à l'origine du problème, ce serait un problème de remontage des roulements à billes. »

Stéphane Lafaut, président-directeur général de la Société des traversiers du Québec

Après un arrêt forcé de 13 mois en raison de plusieurs bris mécaniques, le F.A.-Gauthier a effectué, dimanche après-midi, son retour sur le fleuve entre Matane et la Côte-Nord.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média. | Le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec, Stéphane Lafaut.

Une saga non pas sans conséquences

Les nombreux ratés du F.A.-Gauthier et des bateaux de remplacement ont eu des impacts économiques majeurs pour l'Est-du-Québec.

Sur le quai de Matane dimanche après-midi, des clients de la traverse critiquaient ouvertement le bilan de la société d'État dans cette gestion de crise.

« Si l'organisation avait été mieux gérée, peut-être que ça aurait aidé à la colère et les sous qu'on a mis là-dedans pour rien finalement. »

Un utilisateur de la Traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout

Quant à savoir si cette fois sera la bonne pour le F.A.-Gauthier, le commentaire de cet utilisateur résume probablement l'avis de bien des gens.

« J'espère que oui ! Ha, ha, ha. Il faut être optimiste. »

Un utilisateur de la Traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout

Après un arrêt forcé de 13 mois en raison de plusieurs bris mécaniques, le F.A.-Gauthier a effectué, dimanche après-midi, son retour sur le fleuve entre Matane et la Côte-Nord.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média. | Le traversier F.A.-Gauthier au quai de Matane.

Avec la collaboration de Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média.

Sur le même sujet
Retour du F.A.-Gauthier dimanche
spacer