Asphaltage de la 20 à Rimouski: Sintra perd en appel d'offres

Travaux routiers

Sintra n’obtient finalement pas le contrat d’asphaltage de l’autoroute 20 entre les kilomètres 610 et 614 à Rimouski. Le ministère des Transports l’octroie plutôt à Pavage Rimouski pour 5,5 M$.

Selon la porte-parole régionale du MTQ, Sophie Gaudreault, la soumission de Sintra était de 300 000 $ supérieur à celle de Pavage Rimouski.

Les résidents du chemin de Lausanne s’étaient fortement opposés à la venue de Sintra, qui souhaitait installer une usine mobile de béton bitumineux sur sa carrière située dans le secteur à Sacré-Coeur.

La Ville de Rimouski a finalement modifié un règlement de zonage pour permettre les travaux de nuit uniquement dans le parc industriel.

Sophie Gaudreault explique que la décision du ministère n’a pas été influencée par cette polémique.

« C’était un volet pour lequel le ministère des Transports n’a aucune autorité ni aucune influence. Lorsqu’on a des contrats, on a une procédure à suivre au niveau des appels d’offres peu importe l’entreprise et peu importe le contexte extérieur. »

Sophie Gaudreault, porte-parole régionale du MTQ

Des résidents du chemin de Lausanne brandissent des pancartes pour s'opposer à l'installation d'une usine d'asphalte dans le district de Sacré-Coeur à Rimouski.

Maude Parent, journaliste Bell Média

Un second appel d’offres sera toutefois lancé pour réaliser les travaux l’asphaltage de la portion de la 20 vers Pointe-au-Père. On ignore qui obtiendra le contrat pour ce projet.

Des travaux de nuit

Les travaux seront effectués de nuit pour une durée de six semaines afin de limiter les impacts sur la circulation. « La circulation du secteur est quand même assez importante pour les gens qui ont à se rendre à Rimouski ou qui ne font que passer pour se rendre à l’est », note la porte-parole du MTQ.

Les usagers de la route devront emprunter la 132 à partir du Bic et pourront reprendre l’autoroute 20 sur la montée Industrielle-et-Commerciale la nuit.

spacer