Ce qu'il faut savoir sur les déplacements dans l'Est-du-Québec

Police Sûreté du Québec (Sûreté du Québec)

Depuis samedi, les points de contrôle policiers sont nombreux dans la région du Bas Saint-Laurent.

La décision du gouvernement Legault de fermer l'accès, sauf aux services essentiels, à huit régions a entraîné la création de barrages routiers sur l'autoroute 20 et la route 132 à La Pocatière ainsi qu'à la frontière du Nouveau-Brunswick sur la route 289 et l'autoroute 85.

Il y aussi d'autres points de contrôle sur la route 132 à Les Méchins et à Sainte-Florence dans la Vallée de La Matapédia.

 Les agents de la Sûreté du Québec (SQ) arrêtent tous les véhicules sans exemption. 

Les personnes qui présentent des symptômes liés à la COVID-19 comme la toux, la fièvre et des maux de gorge ne peuvent entrer dans les régions fermées, même si leur résidence s’y trouve.

Des agents de la SQ sont également en poste à Matane, Baie-Comeau et Godbout pour contrôler les passagers du traversier F.-A.-Gauthier.

Les gens qui se déplacent pour le travail peuvent toujours le faire, comme c'était d'ailleurs le cas au cours des derniers jours.

Un point de contrôle est également déployé à l'aéroport régional de Mont-Joli.

Finalement, même si les déplacements entre les régions dont l'accès est limité ne sont pas officiellement interdits, ils sont tout de même fortement déconseillés.

spacer