Centre d'achats fermés: Marc Parent est en désaccord

Sports Experts nouveau (1)

Le maire de Rimouski souhaite que certains commerces qui sont situés à l’intérieur d’un centre commercial puissent rouvrir.

Le gouvernement Legault a annoncé cette semaine que seuls les commerces de détail ayant une porte qui donne directement sur l’extérieur pourront recommencer leurs activités le 4 mai.

Plusieurs entreprises locales, qui se situent par exemple au Carrefour Rimouski, devront demeurer fermées, ce qui constitue une injustice, selon Marc Parent. « Pensons par exemple au Centre du rasoir, qui est un petit commerce de proximité. Pour le moment, ils sont toujours fermés, mais à quelques pas il y a le Canadian Tire qui lui est toujours ouvert. »

Des entreprises de la région ont mis en place des services et des offres spéciales pour vous aider à mieux traverser la crise. Encouragez vos marchands locaux en visitant notre section spéciale Achetez local.

Le maire estime qu’il est possible d’aménager l’établissement de manière à éviter les rassemblements et à favoriser la distanciation physique à l’intérieur.

Il propose certaines pistes de solution, par exemple de maintenir le service de restauration et les aires de repos fermées.

« La réalité est très différente entre le Centre Eaton à Montréal qui a des centaines de milliers de pieds carrés, versus le plus gros centre d’achats du Bas-Saint-Laurent qui est le Carrefour. Je pense que c’est tout à fait envisageable de donner accès à ces commerces qui sont des propriétés locales tout en s’assurant qu’il n’y aura pas de rassemblements à l’intérieur. »

Marc Parent, maire de Rimouski

spacer