Comparution d'un accusé dans l'affaire d'agression du 21 juillet

Éric Pitre

Éric Pitre, âgé de 20 ans de Val D'Amours au Nouveau-Brunswick est accusé de voies de faits graves en lien avec l'agression survenue le 21 juillet dernier dans le secteur du Parc des Anciens Combattants à Rimouski.

L'individu a comparu pour une première fois  plus tôt aujourd'hui au Palais de Justice de Rimouski.

Il a été remis en liberté jusqu'à sa prochaine comparution prévue le 26 août.

D'ici là, l'accusé devra demeurer chez parents entre 22 heures et 7 heures, ne pas consommer d'alcool ou de drogues, garder la paix et se rapporter une fois par semaine aux policiers de la Sûreté du Québec à Rimouski.

Éric Pitre devra également éviter tout contact avec 13 de ses connaissances ainsi que sa présumée victime.

« Les interdictions de contact, en fait ce qu'il doit respecter c'est qu'il ne peut pas entrer en contact direct ou indirect avec toutes les personnes qui ont été nommées dans la salle de cour aujourd'hui. »

Normand Morneau-Deschênes, procureur de la Couronne

La défense n'a pas reçu la preuve puisque l'enquête dans ce dossier n'est pas terminée.

Rappelons qu'un homme de 25 ans a subi des blessures graves lors d'une altercation avec cinq individus qui l'ont d'abord abordé alors qu'ils circulaient à bord d'un véhicule.