Conciliation études-travail: des employeurs sensibilisés au Bas-Saint-Laurent

Étudiants adultes

Les employeurs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie accordent de l’importance à la conciliation études-travail, selon un sondage Léger.

73 % des employeurs sondés sont soucieux de la réussite éducative des étudiants qu’ils embauchent.

96 % d’entre eux disent aussi être prêts à encourager un employé souhaitant retourner aux études, et ce, même si ses disponibilités au travail s’en trouveraient réduites.

Les trois quarts des répondent indiquent également construire l’horaire de travail des employés en fonction de leurs heures de cours.

La directrice générale de la Commission scolaire des Phares, Madeleine Dugas, croit que les employeurs ont un rôle important à jouer afin d’encourager les jeunes vers l’obtention d’un diplôme. « Uniquement au secondaire, sept étudiants sur dix sont au travail durant l’année scolaire. Nous sommes heureux de constater qu’une majorité d’employeurs s’assurent que les horaires de travail ne nuisent pas aux études. »

Le sondage a été mené auprès de 1 000 décideurs de PME au Québec relativement à l'embauche de jeunes de 16 à 34 ans.

spacer