COVID-19: des voyageurs en provenance de Cuba attendus à Mont-Joli

avion sunwing

Un vol de Sunwing en provenance de Cuba atterrira mercredi soir à l’Aéroport régional de Mont-Joli.

La centaine de passagers aura d’abord franchi la douane à Montréal. Des mesures préventives seront ensuite appliquées à l’aéroport régional.

Ils seront accueillis par des représentants de la santé publique afin de vérifier s’ils ont des symptômes de la COVID-19 et de leur donner les informations au sujet de la quarantaine.

Les personnes qui se présenteront à l’aéroport pour venir chercher les voyageurs ne seront pas autorisées à entrer à l’intérieur du bâtiment afin de limiter les contacts entre les individus.

« Ce sont des mesures préventives. L’Aéroport régional de Mont-Joli veut protéger la population. On n’a aucune crainte à ce niveau-là, mais on veut détecter à la base et prévenir toutes situations qui pourraient arriver dans notre région. »

Chantal Duchesne, directrice générale de l’Aéroport régional de Mont-Joli

Elle demande également aux usagers de respecter certaines consignes à l’intérieur du terminal, comme se laver les mains, éviter les contacts et ne pas avoir d’accompagnateur si ce n’est pas nécessaire.

Une baisse d’achalandage

Chantal Duchesne s’inquiète cependant des impacts économiques de la pandémie.

Tous les vols vers le sud sont annulés jusqu’au 9 avril. Plusieurs compagnies aériennes ont également diminué leur offre pour limiter les déplacements non nécessaires.

Le nombre de passagers a diminué drastiquement, selon la directrice générale, qui indique que certaines compagnies observent une baisse de l’ordre de 75 %.

Le Réseau québécois des aéroports a formulé une demande d’aide financière aux gouvernements pour les soutenir dans la crise.

Le service pour les travailleurs est toutefois maintenu à Mont-Joli. Plusieurs compagnies disposent d’infirmières qui s’assurent que les passagers n’ont aucun symptôme de la COVID-19 avant l’embarquement.

Les voyageurs doivent également fournir une déclaration de santé avant de prendre place à bord d’un avion.

« Le mot d’ordre est : on ne ferme pas l’Aéroport régional de Mont-Joli, souligne Chantal Duchesne. On est là pour servir la population et, évidemment, on est un service essentiel. »

Il est primordial que l’établissement demeure ouvert pour assurer les services de transports de marchandises et de transports par avion-ambulance.

spacer