COVID-19: deux cas parmi des travailleurs en zone chaude à Sayabec

La décision d'Aide-Maison Vallée de mettre la clé sous la porte de deux résidences pour personnes âgées situées à Sayabec et à Val-Brillant pourrait être renversée.

Deux personnes travaillant dans la zone tampon « chaude » aménagée à la Villa Georges-Fournier de Sayabec ont contracté la COVID-19. 

L'ancienne résidence pour aînés a récemment changé de vocation afin d'accueillir des patients atteints du virus. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent indique qu'un des employés infectés provient d'une agence de placement de Montréal.

La porte-parole de l'organisme, Ariane Doucet-Michaud, n'est pas en mesure de confirmer ou d'infirmer que cette personne était déjà porteuse de la COVID-19 à son arrivée dans La Matapédia.

Elle précise toutefois que la situation est sous contrôle et qu'il n'y a pas de risques pour la population. Le maire de Sayabec, Marcel Belzile, croit cependant que les travailleurs auraient dû subir un test de dépistage avant de venir prêter main-forte, même si cela n'était pas requis par la santé publique.

« L’agence a une responsabilité et le CISSS aussi. Le test de dépistage n’était peut-être pas nécessaire, mais ça aurait été une maudite bonne mesure qui aurait pu être prise avant compte tenu des circonstances qu’on connaissait dans le secteur de Montréal. »

Marcel Belzile, maire de Sayabec

Au total, 15 employés, dont quatre de l'extérieur de la région, ont travaillé quelques jours à la Villa Georges-Fournier. En raison des besoins, cette dernière sera bientôt transformée en zone « tiède » dédiée aux personnes qui doivent s'isoler après avoir été en contact avec un cas positif.

Accédez à toute l'information d'ici et partout au Québec dans notre dossier spécial COVID-19.
spacer