COVID 19 : éclosion due à des fêtes étudiantes dans le Kamouraska

La Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent lance un appel au dépistage après que des personnes atteintes de la COVID-19 ont participé à des fêtes étudiantes dans le Kamouraska.

La Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent lance un appel au dépistage après que des personnes atteintes de la COVID-19 ont participé à des fêtes étudiantes dans le Kamouraska.

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Sylvain Leduc, demande à toutes les personnes qui ont fréquenté ce genre d’événement dans les 10 derniers jours, soit du 30 août au 6 septembre, à aller se faire tester.

Une dizaine de personnes ont reçu un résultat positif après avoir participé à des fêtes le 30 août à La Pocatière, dont l’une qui aurait rassemblé plus d’une centaine de personnes.

L’enquête épidémiologique se poursuit pour identifier les contacts significatifs. « Je réitère la nécessaire collaboration de tous aux enquêtes pour limiter rapidement cette éclosion avant qu’elle atteigne les groupes vulnérables de notre communauté », a indiqué le Dr Leduc dans un communiqué.

Des personnes infectées auraient fréquenté le Cégep de La Pocatière, l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) et des bars du Kamouraska et de Rivière-du-Loup. La santé publique invite également les individus qui se seraient trouvés sur ces lieux à subir un test de dépistage.

Le Cégep de La Pocatière et l'ITA suspendent leurs activités sur place jusqu'au 24 septembre. Les cours seront donnés uniquement en ligne.

Le bilan régional de la COVID-19 risque d’augmenter dans les prochains jours alors que les résultats des tests seront connus.

Un premier cas au Cégep de Rimouski

Par ailleurs, un étudiant du Cégep de Rimouski, qui vient d’une autre région, sans lien avec les fêtes de La Pocatière, a également contracté le coronavirus. Les étudiants de l’établissement ont été avisés et les contacts ont été identifiés.

spacer