COVID-19: la Ville de Matane sur le qui-vive

COVID-19-13

Le maire de Matane demande à la population de redoubler de vigilance suite à l’éclosion à la Résidence des Bâtisseurs.

Jérôme Landry qualifie la situation de « crise importante ». Une cinquantaine de personnes ont contracté la COVID-19 depuis mardi et deux sont décédées, d'après les plus récents chiffres du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSS).

M. Landry ne nie pas que le bon bilan de la MRC de La Matanie depuis le début de la pandémie pourrait avoir entraîné un certain relâchement des mesures sanitaires.

Il indique également que les enquêtes épidémiologiques se poursuivent et que l’hypothèse d’un travailleur venu de l’extérieur qui aurait fait entrer le virus dans l’établissement n’est pas confirmée.

« Le plan de match n’est pas de trouver le coupable, c’est de trouver des moyens pour éviter que cette pandémie se développe auprès de la population. On demande aux gens d’être extrêmement rigoureux et attentifs au moins jusqu’à dimanche de la semaine prochaine. »

Jérôme Landry, maire de Matane

Le maire affirme qu’il n’a pas l’intention de demander à la santé publique du Bas-Saint-Laurent de basculer en zone rouge. Il espère que les citoyens mettront les efforts nécessaires pour freiner l’explosion des cas.

« On a parlé avec nos collègues, entre autres à Carleton, dont le maire Mathieu Lapointe, qui avaient demandé d’être en zone rouge et, maintenant que la situation est stable, ils ont beaucoup de difficulté à revenir en zone d’alerte orange, souligne-t-il. Alors c’est sûr qu’on veut éviter cette situation-là, et c’est pour cela qu’on demande à la population de faire un effort exceptionnel. »

spacer