Des maisons à partir de 3 500 $

Fondation d'une maison à Pointe-au-Père qui devra être relocalisée

La réalité des changements climatiques rattrape plusieurs dizaines de propriétaires de maison et de chalet dans l'Est du Québec.

L'érosion des berges du fleuve Saint-Laurent provoque la démolition ou la vente en grand nombre de résidences au Bas-Saint-Laurent.

La municipalité de Sainte-Flavie près de Rimouski procèdera à la vente de 21 maisons et chalets lors d'un encan virtuel lundi après-midi.

Elle met en vente des maisons qui doivent obligatoirement être déménagées de leur terrain actuel en raison du danger réel de se retrouver carrément dans le fleuve.

Maison à Pointe-au-Père qui devra être relocalisée en raison de l'érosion.

Maude Parent, journaliste Noovo Info

En vertu d'une entente avec le ministère de la Sécurité publique, la municipalité est propriétaire des 21 maisons qui devaient initialement être démolies.

Le maire Jean-François Fortin indique que le prix de départ de chaque résidence est de 3 500 $ et que toute offre supérieure conforme sera considérée.

Les futurs acquéreurs s'engagent à respecter plusieurs conditions dont celles de ne pas démolir les résidences et de les déplacer sur des terrains disponibles à Sainte-Flavie.

Dans la municipalité voisine de Sainte-Luce-sur-Mer, 13 des 35 propriétés menacées par l'érosion seront également mis en vente aux enchères dans les prochains mois.