Des mesures pour limiter l’achalandage sur la Promenade de la mer

La promenade de la mer à Rimouski

Rimouski interdit la circulation des vélos sur la Promenade de la mer jusqu’à nouvel ordre.

Après avoir reçu un certain nombre de commentaires concernant l’achalandage jugé trop important à cet endroit, la Ville a mis en place de nouvelles mesures afin d’assurer le respect de la distance de deux mètres recommandée entre les individus.

Les vélos, planches à roulettes, trottinettes et patins à roues alignées ne sont plus permis sur la Promenade entre la Rivière Rimouski et l’avenue de la Cathédrale.

La voie cyclable sera utilisée pour les marcheurs en direction est et la voie piétonnière pour ceux se dirigeant vers l’ouest.

Le maire de Rimouski rappelle le rôle important que jouent la Promenade de la mer, de même que les pistes cyclables et les sentiers pédestres pour prendre l’air et faire de l’exercice.

Marc Parent met cependant en garde qu’une fermeture pourrait survenir si les consignes du gouvernement ne sont pas respectées. « Nous ne voulons pas en arriver là », souligne-t-il.

« La Promenade est large et permet d’accueillir plusieurs personnes en même temps tout en respectant les mesures de distanciation physique de deux mètres. Mais on ne veut pas que ça devienne un lieu de rassemblement. »

Marc Parent, maire de Rimouski

Des employés municipaux seront déployés afin de s’assurer que les citoyens qui n’habitent pas sous le même toit gardent leurs distances. La Sûreté du Québec donnera des constats d’infraction.

Des caméras ont également été installées afin d’évaluer l’achalandage sur la Promenade.

Marc Parent tient toutefois à rassurer la population que ces dispositifs ne permettront pas d’identifier les gens. « C’est pour avoir des données, par exemple sur le nombre de personnes, les distances et s’assurer qu’il n’y a pas de problème de fluidité », explique-t-il.

Il invite aussi les citoyens à varier leurs trajets de marche afin de répartir l’achalandage.

spacer