Des programmes d'aide financière pour un virage vert à Mont-Joli

Recharge électrique

La Ville de Mont-Joli lance deux programmes de subvention écoresponsables pour encourager les citoyennes et les citoyens à prendre le virage vert.

D’une part, la Ville prévoit une enveloppe de 4 000 $ pour subventionner les couches et les produits d’hygiène féminine lavables.

Selon les élus, un enfant nécessitera en moyenne 3 800 changements de couche avant d’atteindre l’âge de la propreté, ce qui représente environ une tonne de déchets si des couches jetables ont été utilisées.

Mont-Joli accordera une aide financière de 50 % du coût d’achat pour un ensemble de couches lavables, jusqu’à concurrence de 200 $, aux résidents qui ont un enfant de moins d’un an. Une seule subvention sera acceptée par enfant par famille.

« Les couches jetables représentent le troisième déchet en importance acheminé vers les lieux d’enfouissement. Elles peuvent prendre jusqu’à 500 ans à se dégrader dans l’environnement. Par ce programme, nous voulons encourager les consommatrices et les consommateurs qui, par leur choix, réduisent leur empreinte écologique »

Martin Soucy, maire de Mont-Joli.

Les Mont-Joliennes qui désirent se procurer des produits d’hygiène féminine réutilisables, comme des serviettes et des culottes sanitaires lavables ou des coupes menstruelles recevront une aide financière de 50 % du coût d’achat, également jusqu’à concurrence de 200 $.

Coupe menstruelle

Unsplash

Encourager l’utilisation de voitures électriques

Un projet de règlement a également été déposé par les élus afin de lancer un programme de subvention pour l’achat et l’installation de bornes de recharge résidentielles pour véhicules électriques.

Selon le maire, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la politique environnementale adoptée par le conseil municipal en avril dernier et vise à réduire les gaz à effet de serre.

3 000 $ seront consacrés à ce programme.

Les propriétaires d’un bâtiment résidentiel situé sur le territoire de Mont-Joli sont admissibles à une subvention qui couvre 50 % du coût d’achat jusqu’à concurrence de 200 $.

La borne devra obligatoirement être alimentée pas une tension électrique de 208 à 240 volts et être installée par un entrepreneur électricien détenant une licence de la Régie du bâtiment du Québec.

Ces deux projets de règlement seront adoptés lors de la prochaine séance du conseil du 21 juin.