Des usagers de la STR laissés à eux-même en pleine tempête

minibus citebus

Nathalie Warren et deux autres usagers de la Société des Transports de Rimouski (STR) ont vécu toute une mésaventure vendredi en fin d'après-midi.

Alors qu'ils étaient à bord d'un autobus du circuit 31 au terminus du centre-ville, ils ont dû quitter le véhicule lorsque la Société a suspendu ses opérations en raison des mauvaises conditions routières.

« Il n’y a pas eu d’empathie de la part de la personne à la Société. Elle n’a pas demandé qui étions-nous et si nous étions en mesure de rester dehors. Il y aurait pu avoir des gens avec des enfants ou des personnes à mobilité réduite. On n’a pas essayé des nous amener dans un endroit ouvert 24 heures où on aurait pu attendre un taxi. On n’a pas essayé de nous mettre en sécurité. »

Nathalie Warren

Madame Warren et les deux autres passagers ont décidé de marcher en pleine tempête de neige. Ils se sont arrêtés dans une station-service de la rue Saint-Germain Ouest où ils ont rencontré un bon samaritain qui a accepté de les conduire à bon port.

La STR se défend

De son côté, le vice-président de la Société des Transports de Rimouski, Sébastien Bolduc, affirme que la décision de suspendre le service était la bonne.

« C’est préférable de les avoir débarqué au centre-ville que de les avoir laissé sur le pont de la rivière Rimouski. Ça soulève quand même des interrogations et je pense qu’on devra ajuster les protocoles le cas échéant une fois qu’on aura vérifié la chronologie des évènements. »

Sébastien Bolduc, vice-président de la Société des Transports de Rimouski

Sébastien Bolduc, maire suppléant

Sébastien Bolduc, vice-président de la STR. | Photo Maude Parent, journaliste Bell Média