Du répit attendu depuis longtemps pour certains proches-aidants

la ressource d'aide logo

Les parents et proches-aidants de personnes handicapées du Bas-Saint-Laurent pourront bientôt profiter d'un véritable répit pour quelques jours.

Dans le cadre d'un projet-pilote unique au Québec, la Ressource d'aide aux personnes handicapées et Baluchon Alzheimer collaborent pour permettre une pause à des personnes qui en ont grandement besoin.

Le financement de 76 000 $ permettra aux 4 intervenantes spécialisées de Baluchon Alzheimer de se déplacer à domicile pour d'offrir un total de 100 jours de répit.   

Une aide attendue depuis longtemps par de nombreux proches-aidants.

Judith Fillion est la mère d'une femme de 28 ans qui est quadraplégique et souffre de paralysie cérébrale.

« Ça fait déjà plus de 13 ans que je suis sur une liste d'attente pour du répit. Donc j'en ai pas et dans la dernière année on en a encore moins. Un moment donné, nous comme parent, il y a une fatigue qui nous suit depuis toutes ces années. Nous on vieillit et on ne sait pas ce qui va se passer non plus. Il faut avoir quand même du répit à l'occasion pour recharger nos batteries. » 

Considérant la demande pour ce type de services, la directrice générale de la Ressource d'aide aux personnes handicapées est convaincue que ce projet passera rapidement de pilote à permanent.

« On le sait très bien que le besoin est là et je pense qu'on aura rapidement des réponses en conséquence et nous serons capable de démontrer jusqu'à quel point c'est un véritable besoin.»

Thérèse Sirois, directrice générale de la Ressource d'aide aux personnes handicapées

spacer