De l'aide psychologique pour les producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent

Istock : agriculture

Après quelques années d'attente, les producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent auront finalement droit aux services d'un travailleur de rang.

Les députés bloquistes Maxime Blanchette-Joncas et Kristina Michaud ont conclu une entente avec l'Union des producteurs agricoles (UPA) du Bas-Saint-Laurent pour l'embauche de deux intervenants.

Le projet est financé par le ministère de la Santé du Québec et supervisé par l'organisme Au coeur des familles agricoles.

Les producteurs des secteurs est et ouest seront soutenus par un travailleur de rang.

Dans l'est, l'intervenant sera présent dans les MRC de Rimouski-Neigette, La Mitis, La Matapédia et La Matanie.

Il aura pour mission d'échanger avec les producteurs en difficulté qui vivent de la détresse psychologique.

Maxime Blanchette-Joncas précise que les producteurs de la région, qui travaillent principalement dans le secteur laitier, vivent difficilement l'impact des récents accords commerciaux internationaux.

Kristina Michaud ajoute que les agriculteurs sont tellement occupés par leur travail qu'ils n'ont pas le temps de se déplacer pour un rendez-vous chez un psychologue. 

Pour le président de l'UPA du Bas-Saint-Laurent, Gilbert Marquis, le travailleur de rang fera de la prévention tout en permettant de briser l'isolement des personnes du secteur agricole en situation de détresse. 

Après quelques années d'attente, les producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent auront finalement droit aux services d'un travailleur de rang.

Gracieuseté. | La députée d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, et le président de l'UPA du Bas-Saint-Laurent, Gilbert Marquis.