Engouement des Montréalais pour les résidences du Bas-Saint-Laurent

Maison à vendre

L'intérêt des Montréalais pour les maisons du Bas-Saint-Laurent a considérablement augmenté depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Les courtiers immobiliers remarquent une hausse significative du nombre d'appels provenant du 450 et du 514.

Cette forte demande s'explique en partie par le confinement et le « manque d'inventaire » dans la région qui crée un effet de rareté. Le bon comportement des Bas-Laurentiens en matière de respect des consignes sanitaires a également son rôle à jouer.

Selon Jean-Maxime Mercier, courtier immobilier et directeur de Via Capital Horizon, ce phénomène est circonstanciel. Il rappelle que les demandes d'information ne se traduisent pas toujours par des ventes.

« On n'a pas transigé énormément avec des gens de l'extérieur. Si on l'a fait, c'est majoritairement des gens qui ont de la famille ici, qui viennent d'ici et qui avaient l'intention de revenir. Ça l'a peut-être simplement un peu accélérer leur prise de décision. »

Jean-Maxime Mercier, courtier immobilier et directeur de Via Capital Horizon

spacer