Jennifer Murray ne sollicitera pas de nouveau mandat dans le district Saint-Germain

Jennifer Murray lors de la séance du conseil du 4 mars 2019.

La conseillère du district Saint-Germain à Rimouski, Jennifer Murray, a annoncé jeudi qu’elle quittera la politique municipale en novembre.

Conseillère depuis 2009, madame Murray confirme qu’elle ne sollicitera pas de quatrième mandat auprès des électeurs de Saint-Germain.

Élue pour une première fois alors qu’elle était âgée de 27 ans et mère d’un bébé de deux mois, elle est demeurée la plus jeune conseillère municipale en poste. 12 ans plus tard, elle mentionne vouloir consacrer toutes ses énergies à sa future profession de travailleuse sociale et à sa famille.

« J’ai fait une réorientation de carrière. Je suis rendue à ma troisième année de baccalauréat en travail social, j’entame des stages à temps plein et j’ai deux préados. Je considère que j’ai donné 12 ans de mon temps et je pense que, pas de changement, pas d’agrément, donc c’est correct que quelqu’un d’autre arrive avec de nouvelles idées. »

Jennifer Murray, conseillère municipale du district de Saint-Germain

Selon elle, le rôle de conseiller municipal est parsemé de défi pour des femmes qui ont de jeunes enfants, ou un autre emploi à temps plein, en raison des horaires atypiques.

Les conseillers doivent également essuyer quotidiennement de nombreuses critiques, un phénomène qui s'est aggravé à travers les années avec les réseaux sociaux, observe Jennifer Murray. « Il faut avoir une bonne carapace, parce qu’on se fait rentrer dedans quotidiennement, on va se le dire. On se fait lancer des tomates et les mercis sont très rares. Il faut avoir du caractère. »

Fière de son apport à la Ville de Rimouski, son plus grand regret est de ne pas voir les projets de mise en valeur du centre-ville se réaliser de son siège d’élue. Elle espère cependant que le centre-ville de Rimouski sera éventuellement revalorisé, que les trottoirs seront refaits et que les rues Saint-Germain Est et Ouest, de même que la Place des Anciens-Combattants deviendront plus dynamiques.

Avec la collaboration de Martin Brassard, journaliste Noovo Info.