JUSTICE | Les délais s’étirent dans le dossier de Rémi Vaillancourt

Palais de justice de Rimouski en hiver

Le dossier de Rémi Vaillancourt continue d’accumuler des délais au palais de justice de Rimouski.

La défense estime que le dossier est tombé dans une craque du Code criminel en raison de l’absence pour maladie du juge James Rondeau.

L’accusé est détenu depuis le premier juin 2020 suite à son arrestation. Le procès a eu lieu en avril 2021, puis Rémi Vaillancourt a été reconnu coupable de conduite dangereuse ayant causé des blessures à deux policiers de la Sûreté du Québec et de possession de stupéfiants en décembre dernier.

Les représentations sur sentence n’ont toujours pas été entendues en raison de l’absence du juge au dossier. À noter que la couronne et la défense n’arrivent pas à s’entendre sur la peine.

La procédure est reportée au 14 juin, date à laquelle le juge Rondeau devrait être de retour.

L’avocate de la défense, Me Caroline Bérubé, veut une assurance que le dossier procédera le 14 juin pour éviter de nouveaux délais. Une requête pourrait être déposée pour qu’un autre juge se saisisse du dossier en cas d’absence prolongée du Juge Rondeau.

En 2017, Rémi Vaillancourt avait aussi été déclaré coupable par un jury de voie de fait armé sur un policier.