JUSTICE | Sébastien Proulx plaide coupable

Palais de justice de Rimouski en hiver

Sébastien Proulx a plaidé coupable, lundi après-midi, à des accusations en matière de possession et de trafic de stupéfiants et de possession d’une arme à autorisation restreinte sans en avoir l’autorisation.

Détenu à la prison de New Carlisle, le Rimouskois de 44 ans était présent par visioconférence au palais de justice de Rimouski.

Les discussions entre le procureur de la Couronne, Me Luc Cyr, et l’avocat de la défense, Me Pierre Gagnon, ont mené à une recommandation commune pour la peine. Ils suggèrent une sentence de 62,5 mois de pénitencier, ce à quoi ils retranchent la détention provisoire de l’accusé.

Si le juge James Rondeau accepte la recommandation, Sébastien Proulx devra purger une peine de 38 mois dans un centre de détention fédéral.

Le juge Rondeau rendra sa décision jeudi matin. Il a mentionné avoir de la « difficulté à entériner cette peine » qu’il qualifie de « clémente » et « loin d’être longue, dissuasive et sévère ».

Sébastien Proulx a été arrêté en décembre 2019 suite à des perquisitions dans sa résidence de la rue Fernand-Séguin et dans deux entrepôts. Lors de l’opération, les policiers ont saisi 465 comprimés de méthamphétamines, 550 grammes de cocaïne, plusieurs milliers de dollars en argent, une arme prohibée et 4 téléphones cellulaires.

spacer