L'envers de la médaille des salles pleines

Près de 75 personnes ont assisté, dimanche après-midi à la salle Jean-Cossette d'Amqui, au débat électoral opposant les candidats dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia.

Malgré l'annonce de la santé publique, d'avoir la possibilité de remplir les salles à pleine capacité, le revers de la médaille pourrait déplaire à certains.

Selon Michel Coutu, directeur général de Diffusion Mordicus, cet assouplissement enlève un privilège aux spectateurs d'enlever le masque durant la représentation.

Même si la distance d'un mètre est respectée, les spectateurs seront obligés de garder le couvre-visage.

Une mesure qui n'est pas pensée à la base pour les salles de spectacle.

Ce cadeau-là est plus pour le Centre Vidéotron, le Centre Bell et les grands arénas qui désirent remplir à pleine capacité. Pour nous, ça emmène beaucoup plus de travail. On aurait dû attendre la fin de la programmation pour changer ça en 2022.

Michel Coutu, directeur général de Diffusion Mordicus

Il est cependant toujours possible de boire et de manger durant le spectacle.

Ouvert aux membres depuis aujourd'hui (vendredi), la vente de billets pour le mois d'octobre explose, mentionne Michel Coutu.

Depuis 8h, je vends des billets comme je n’en ai pas vendu depuis le mois de septembre. Moi je pensais qu'on allait peut-être avoir des remboursements et qu'on allait avoir moins de clients, mais depuis ce matin je n'ai aucun commentaire et les ventes roulent, ce qui est surprenant.